Atelier DIY #7 : Guide du Do It Yourself

diy7-guide

Ce mois-ci c’est un atelier très particulier, puisqu’il n’y aura pas de vidéos (ni teaser, ni tutoriel) on va plutôt essayer de vous donner les clés pour devenir un pro du Do It Yourself, de la même manière que les articles intitulés Guide à l’attention des chasseurs de disques de Goum et KiK.

Depuis le début de l’année on vous montre comment réaliser des projets simples et amusants, mais on ne vous a encore jamais indiqué les moyens pour trouver facilement les pièces détachées à moindre coût.

Pour les ateliers #3 : Light My Seeds et #5 : Massive Drawer Bot il fallait utiliser des composants électroniques (moteurs, résistances, leds, etc…), vous avez surement du les acheter, ces pièces se trouvent dans les magasins spécialisés pour quelques euros, mais vous auriez également pu les récupérer sur des appareils électroniques obsolètes ou hors d’usage.

Ce guide va donc tenter de vous expliquer comment trouver et récupérer facilement ces pièces pour les réutiliser.

Il est possible que ce guide s’enrichisse au fur et à mesure du temps. On va, autant que possible, essayer de documenter l’article au maximum pour qu’il devienne un vrai outil pour vous aider à réaliser les ateliers, il se peut qu’il devienne une page à part entière pour plus de lisibilité, mettez-la d’ores et déjà dans vos favoris, on ne sait jamais.

Dernière mise à jour : 6 octobre 2009

Avant de jeter, démontez

Lorsqu’un appareil vous lâche, le premier réflexe est de le jeter directement à la poubelle et d’en racheter un autre, c’est de la logique pur pour le consommateur moyen, mais pour l’apprenti bidouilleur l’appareil recèle de nombreuses pièces qui peuvent lui être utile.
Avant même de l’ouvrir, vous pouvez obtenir des pièces intéressantes.
Par exemple, si l’appareil contient des boutons rotatifs, récupérez les boutons, ils vous seront utiles pour vos prochains projets.

A l’intérieur, vous pouvez récupérer des résistances, des condensateurs, des diodes, des leds, des potentiomètres, des moteurs, certaines puces électroniques, etc…

N’hésitez donc pas à récupérer le plus de pièces possibles de ces appareils.

La récupération

Il n’est pas rare de croiser dans la rue des objets abandonnés, souvent fonctionnels mais carrément obsolètes, ils restent une bonne source d’approvisionnement en pièces détachées.

La solution la plus simple est de le ramasser et de le démonter chez soi (ou le nettoyer en vue de la garder – j’ai récupéré pas mal de matériel Hifi ancien mais haut de gamme de cette manière). Si vous ne pouvez pas l’emporter, essayez de récupérer tout ce qui dépasse, car à votre retour l’objet aura disparu – il aura peut-être fait un heureux ou plus certainement aura été ramassé par les éboueurs.

Les brocantes, vide greniers

C’est une source à ne pas négliger, vous pourrez y trouver des jouets pour vos projets circuit bending, pas mal d’appareils divers pour une somme modique.

Liste non exaustive

Nous allons essayer de dresser une liste des éléments intéressants et spécifiques qu’on peut retrouver dans certains appareils.

Moteurs

Lecteurs CD/DVD/Graveur de salon ou d’ordinateur
Lecteur K7, Walkman
Magnétoscopes (Très très intéressant)
Scanner, imprimantes
Disques durs

Boutons

Appareils Hifi
Machines à laver, Sèche-linge
Fours, plaques de cuisson

Divers

Dans tous les appareils vous trouverez du fil, en sections plus ou moins longues.
Ramassez systématiquement tous les petits appareils qui ont l’air de contenir de l’électronique, il pourront également servir de boitier pour vous futurs projets.
Les chaines Hifi tout en un sont une bonne source pour récupérer de nombreux composants. Les afficheurs à cristaux liquides peuvent être intéressants (cela fera l’objet d’un atelier très prochainement)

Utilisation des composants récupérés

Circuit bending

L’activité faisant la part belle à l’aléatoire, il est tout à fait normal d’utiliser des composants issus de la récupération, le résultat ne peut en être que plus inattendu.
Les principaux composants dont un circuit bender a besoin se trouvent très facilement dans la majorité des appareils cités ci-dessus : interrupteurs, potentiomètres, résistances, condensateurs et leds.

Certains circuit-benders rajoutent des circuits à leurs jouets pour obtenir des effets tels que des loop ou des glitch, nous y reviendrons bientôt.

En attendant, allez voir le site de Sailor Mouth qui vous donnera une idée des possibilités d’une telle modification

Vous devrez toutefois acheter les photo-résistances et certains circuits intégrés dans les magasins spécialisés.

Do It Yourself

Le Do It Yourself peut se traduire par l’expression française « Fait maison ».
Il s’agit de fabriquer soi même un appareil ou un gadget à partir de quelques composants ou de littéralement reproduire un circuit existant.

La motivation de le faire soi-même peut être d’ordre financière (il y a des projets sur internet de synthés Moog DIY), spécifiques (j’ai un besoin, personne ne le fabrique, je vais donc le faire moi-même), ou passionnel (j’aime ça).

La scène DIY est très active, et vous pourrez trouver facilement des schémas de circuit pour fabriquer tout et n’importe et pas seulement en électronique. Cela peut aller de la pédale de guitare, de la guirlande électrique, du robot télécommandé, à la fabrication de marionnette ou tout simplement l’amélioration de biens de consommation standard – customisation –

Le Ghetto DIY

Cela consiste à construire un circuit à partir des composants disponibles sans utiliser de circuit imprimé -typon- (la grosse plaque verte avec pleins de trous savamment disposés pour y placer les composants).

Il y a deux écoles :

  • Ceux qui soudent les composants entre eux de manière à faire un « bloc de composants ». Cela permet réaliser des montages dans un espace très réduit mais le risque de court circuit est assez élevé. L’inconvénient est qu’il faut s’y reprendre à deux fois avant de réussir à réaliser un montage fonctionnel et efficace.

L’atelier DIY #3 : Light My Seed en est un exemple, le montage tient dans une éprouvette, chose qui aurait été impossible avec un circuit imprimé classique.

  • Ceux qui utilisent un support pour dessiner un circuit classique et y placer leurs composants. Cela consiste à dessiner le schéma du circuit tel qu’il est représenté de façon académique. Il suffit ensuite d’y mettre les composants tel qu’indiqué sur le schéma et de retourner le papier pour  souder (pour ne pas bruler la feuille de papier utilisez une  protection cartonnée à l’endroit où vous soudez.

Andy Bolus (Evil Moisture) est très friand de cette méthode qui permet d’économiser et de tester des montages vraiment très simplement.

La première solution permet de réaliser de petits circuits, tandis que l’autre que nous pouvons appeler « paper DIY » permet de fabriquer des circuits beaucoup plus complexes.

Mise à jour de l’article, à venir :

– Ajout de vidéos : les bases de la soudure, les bases du circuit bending, repérer les composants utiles sur un circuit
– Liste de sites utiles
– Liste de liens vers des montages simples

2 comments

  1. Les platines K7 trouvées dans la rue sont notamment de très bonnes sources de composants : prise jacks femelles (casque et entrées d’enregistrement), potard et capuchon, moteurs, divers visseries et ça se démonte en 10 minutes environs.

    par contre elles ont toujours le même problème en général : la courroie est pétée et ça ne marche plus, je n’ai pas trouvé de solution de remplacement pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *