LSDJ : Faire de la musique avec une Nintendo Gameboy

Suite à notre  premier atelier de composition de musique sur Gameboy du 5 février au Studio 13/16 du Centre Pompidou, nous avons décidé de déterrer un vieil article ambitieux jamais terminé, qui avait pour titre original « 1 mois avec LSDJ », et qui était censé décrire comment faire de la musique sur Nintendo Gameboy, avec l’excellent logiciel LSDJ, à travers des leçons sur 1 mois.

L’article s’enrichira au fur et à mesure des ateliers, et donnera certainement naissance à un site sous la forme d’une base de donnée, en collaboration avec les animateurs : Gakona, Spin Tronic, Eat Rabbit, Morusque, Confipop, … et ceux qui veulent apporter leur aide. N’hésitez pas à vous manifester dès à présent !

Sachant qu’il reste encore 3 ateliers au mois de mars (5-6 et 16 mars 2011) il n’est pas encore trop tard pour s’y mettre.

Nous avons laissé une Nintendo Gameboy rétro-éclairée au Studio 13/16 avec un mini-manuel de prise en main elle sera disponible tout au long de PLAY IT YOURSELF, jusqu’à fin mars. N’hésitez pas à y passer pour essayer !

D’abord, LSDJ c’est quoi ?

C’est un programme qui tourne sur Nintendo Game Boy (de la gameboy 1ère génération à la gameboy micro) qui a été mis au point en 2000 par Johan Kotlinski, qui est toujours développé et régulièrement mis à jour, la dernière version est la 4.0.6 du 28 janvier 2011.

Le logiciel fonctionne sous la forme d’un Tracker, c’est-à-dire qu’on séquence pas-à-pas chaque instrument dans des groupes (chacun d’entre eux peut durer de 1 à 16 mesures) de pistes qu’on organise dans le séquenceur.

Ça peut paraitre obscur voir rebutant au début, mais l’apprentissage est très rapide dès qu’on a compris le principe du logiciel et qu’on a bien assimilé les commandes de base.

Comment l’acquérir ?

LSDJ est ce qu’on appelle un programme Homebrew, qu’on peut résumer facilement par l’adage « Fait par des fans, pour les fans ».

Vous ne le trouverez malheureusement pas à la vente « prêt à l’emploi », il faut un peu bricoler. Mais, heureusement la communauté Game Boy est très active, et on arrive aujourd’hui à se procurer des cartouches Game Boy sur lesquelles on peut transférer des jeux (roms) directement en USB, le transfert se fait presque aussi facilement que de mettre de la musique sur son lecteur mp3.

Vous pouvez également opter pour l’émulation de Game Boy sur votre PC. Mais vous perdez surtout l’avantage de la portabilité.

Le site officiel de LSDJ propose quelques liens vers des boutiques en ligne pour s’en procurer.

Kitsch Bent propose des cartouches USB à 38 $, avec la conversion en Euros ça revient frais de port compris à 32 €.
Le marchand peut même vous précharger LSDJ à condition de lui envoyer une preuve que vous avez acheté la licence.

Pour acquérir LSDJ, il suffit d’aller acheter la rom sur le site LSDJ. Le prix du logiciel suit le principe de la donation, le minimum est fixé à 2 $.

Prise en main

Les commandes de base :

SELECT + Flèches directionnelles : Permet de naviguer d’un écran à l’autre
B + A : Effacer
A + A : Créer un nouveau “pattern”
A + Flèches gauche/droite : Changer une valeur

START : Bouton Lecture

Les Notes :

LSDJ adopte la notation Anglo-saxonnes au lieu du Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do
C : Do                                                G : Sol
D : Ré                                                A : La
E : Mi                                                 B : Si
F : Fa
Les # correspondent au dièse, le demi-ton au dessus de la note initiale
Les numéros après la lettre correspondent à la hauteur de la note. 3 étant très grave et 7 très aigus

Description des écrans

Source : Flip Flop

SONG

A chaque démarrage on arrive sur la section “Arrangement” (SONG) en d’autres termes c’est à cet endroit que le logiciel lira l’ensemble des données, des sons. Contrairement à un séquenceur classique, il le fera de haut en bas.

– PU1 Et PU2 sont des synthétiseurs

– WAV : est un outil multifonction. On peut lui faire jouer des samples (KIT) ou faire de la synthèse sonore (WAVE)

– NOI : est une piste de bruit (NOISE), qui peut jouer des bruits de toutes les couleurs ou des sons aigus assez courts.

CHAIN

Chaque CHAIN est capable de jouer 16 mesures, on peut l’appeler Cahier de partition

PHRASE : Partition

On écrit une mesure à la fois, à l’aide du bouton A pour écrire la note, et de B + flèches directionnelles pour changer la note.

Pour effacer une note on appuie simultanément sur B et A.
La colonne à droite de la note correspond au numéro de l’instrument.

INSTRUMENT
Cet écran permet de paramétrer les instruments que l’on souhaite utiliser. A savoir que les PULSE fonctionnent pleinement sur PU1 et PU2, les KIT sur WAV, les WAVE sur PU1, PU2 et WAV, et le NOISE sur le NOI.

TABLE : Fonction avancée
Permet d’ajouter des effets sur l’instrument, comme un vibrato, un changement de hauteur variable, etc… C’est une fonction avancée qui est réservé à des utilisateurs expérimentés

Première composition

Création d’une ligne de batterie :

Ecran SONG : Déplacer vous à l’aide des flèches directionnelles sur la colonne WAV
Appuyez une fois sur A pour créer une nouvelle CHAIN.

Faites SELECT + DROITE pour arriver sur l’écran CHAIN
Appuyez à nouveau sur A, puis SELECT + DROITE 2 fois
Vous arrivez sur l’écran INSTRUMENT, déplacez vous sur TYPE, appuyez sur A + DROITE 2 fois pour tomber sur l’option KIT,
Vous pouvez alors sélectionnez le KIT de batterie que vous voulez utiliser avec A + DROITE nous vous conseillons les TR-808 et TR909.

Une fois votre choix fait, revenez à l’écran PHRASE avec SELECT + GAUCHE

Vous pouvez commencer à écrire votre ligne de batterie.
Pour changer le son, utilisez A + flèches GAUCHE ou DROITE

Création d’une mélodie :

Revenez sur l’écran principal SONG
Placez le curseur sur PU1 ou PU2

Créez une nouvelle CHAIN en appuyant deux fois sur A
Allez sur l’écran CHAIN avec SELECT + DROITE
Créez un nouveau « pattern » en appuyant deux fois sur A à nouveau
Allez sur l’écran PHRASE avec SELECT + DROITE
Placez votre curseur sur la colonne INSTR appuyez deux fois sur A pour créer un nouvel instrument
Vous pouvez commencer à écrire votre mélodie, de la même manière que pour le KIT.

Pour monter ou descendre le son d’une octave, faites A + Flèches HAUT ou BAS

Edition de l’instrument (synthé – PULSE) :

ENVELOPE

Permet de modifier la durée de l’onde sonore, « decay ».
Par exemple : Un son en A1 sera très court et percussif, tandis que d’un son en A9 sera continu

WAVE

Change la forme d’onde,

LENGHT

Correspond à la durée de la note quand elle est jouée. L’onde sonore sera coupée au milieu du son

SWEEP

Ce réglage permet de changer la sonorité, vous trouverez certainement le son que vous cherchiez en fouillant.

Vous savez maintenant : naviguerdans LSDJ, créer de nouveau évènements, placer les notes, choisir un instrument, modifier l’instrument, réaliser un morceau composé d’une batterie et d’un piano

BRAVO !

Le manuel de LSDJ en Français traduit par le Marseillais Flip Flop : LSDJ 3.7.4 FR

3 comments

  1. Bien sûr.

    Les cartouches qu’on a ne fonctionne qu’avec les gameboy suivantes : Gameboy grise (1er modèle), gameboy color, gameboy pocket, gameboy advance, gameboy advance sp (avec l’adaptateur casque) et gameboy micro.

    La génération DS ne permet pas de jouer aux jeux gameboy de première génération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *