Category Archives: Art

ATELIER DIY #10 : Encre Conductrice [Concours]

Farnell_Conductive_Ink_Challenge

Le projet contenu dans cet article participe au Conductive ink Challenge organisé par Farnell / Element14

 

 

L’encre conductrice se trouve sous plusieurs formes, la plus commune est un stylo contenant une encre grise et épaisse qui sèche lentement, sur laquelle on peut « souder ». A l’origine cela permet de réparer les traces (les connexions entre les composants) sur des circuits endommagés, et théoriquement cela permet aussi de créer des circuits électroniques fonctionnels sur tous types de support.

Au multimètre, l’encre sèche ne semble pas offrir de résistance particulière, identique à celle d’un cable électrique. Sur une feuille de papier type imprimante, la résistance de l’encre à la torsion est faible, il semble difficile de faire un montage électronique de type « origami » avec cette encre.

Sur du carton un peu granuleux l’encre se comporte mieux mais est absorbé partiellement par le support, pour être sûr que le projet dure dans le temps il faut en mettre plusieurs couches ou pré-imprégner le carton avec un vernis ou une colle qui sèche rapidement, et permette d’assurer une accroche suffisante à l’encre.

Nous avons constaté une fragilité de l’encre à la friction, qui est probablement due aux particules de métal ou d’alliage qu’elle contient

Le Projet

cardboardProject-closeup

Matériel utilisé :  Stylo à encre conductrice : Circuitworks – CW2200MTP
L’ATMEGA328P-PU d’un Arduino UNO
Ecran LCD type Nokia 5110 (copie de chez DealExtreme)
Batterie LiPo 3,7 V 110 mAh
Carton recyclé
Super Glue

Librairies Arduino utilisés :  Keypad
Adafruit PCD8544

Le circuit se veut à l’origine entièrement réalisé en carton et encre conductrice, pour copier à l’identique ou presque un circuit imprimé.

Continue reading

Light Spray Graffiti – Deuxième assaut

Après le succès de notre Light Spray Graffiti, nous avons décidé de pousser plus loin l’aventure Light Painting.

Plutôt que de convertir des bombes de peinture à la LED et perdre un peu l’esprit traditionnel du Graffiti : se réapproprier l’espace en faisant de l’art ou du vandalisme, nous nous sommes dit qu’il serait intéressant d’équiper des bombes de peinture avec des LED sans toucher à la fonction initial de la bombe, à savoir projeter de la peinture sur un support…

De cette manière, la trace de l’artiste subsiste et est également captée numériquement, en lumière, les deux se mélangeant sur la « pellicule » photographique.

De plus, cela nous donne la possibilité d’utiliser des LED plus puissantes, tel que des LED de 10mm ou du LUXEON puisque nous ne sommes pas limités par la taille du diffuseur de la bombe. Sans oublier que l’artiste n’a pas besoin de s’entraîner.

Nous en sommes encore qu’à la phase de prototype (dit « au pistolet à colle »), mais nous pouvons déjà vous montrer à quoi l’outil va ressembler.

 

Light Spray Graffiti - V2 Light Spray Graffiti - V2

Light Spray Graffiti - V2 Light Spray Graffiti - V2

 

Il y a les mêmes composants que pour la première version, à savoir une LED, une pile (remplacée par une pile bouton), un interrupteur (remplacé ici par un micro-rupteur).
Le système est léger et adaptable sur toutes les différentes marques de bombes de peinture.

Dans la version finale, il y aura :

– Système de LED interchangeable

– Système de déclenchement amélioré

– Moins de pistolet à colle

 

Si vous avez des idées pour améliorer le projet, ou si vous voulez l’essayer, n’hésitez pas à nous contacter.

On aura certainement besoin de monde, ou d’un espace isolé et un peu sombre pour faire la vidéo de démonstration, on compte sur vous !

Nuit Blanche : Light Graffiti au Centre Pompidou

Nous sommes invités  Samedi 2 octobre 2010 par le Studio 13/16 (espace situé au niveau -1, dédié aux adolescents de 13 à 16 ans) du Centre Georges Pompidou dans le cadre de la Nuit Blanche pour un workshop Light Graffiti avec nos bombes Light Spray Graffiti de l’atelier DIY #8

Projections de courts-métrages à partir de 20h, et dès 22h : Light Graffiti !

Venez faire du light graffiti avec nous !

Event Facebook : http://www.facebook.com/event.php?eid=112018932192898&ref=mf

Centre Georges Pompidou
Studio 13/16
Place Georges Pompidou
75004 Paris

Nous ferons également un atelier Light Graffiti le samedi 20 Novembre (de 13h30 à 16h30) à la Maison Pop à Montreuil et nous vous proposerons de fabriquer vous-même votre propre bombe de peinture lumineuse  Light Spray Graffiti. Nous vous en reparlerons plus tard !

Spray CLASH Led Blanche Yank - 156 Drone Soho - IAC Esironer - VEP Azad Light Spray Graffiti Light Spray Graffiti Evan Roth Rainbow Light Painting Krylon Light Spray Graffiti

Mise à jour du 08 octobre 2010 :

Quelques réalisations des participants à l’atelier

Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16 Light graffiti @ Studio 13/16

Chronique : Exit Through the Gift Shop – Banksy

Le mystérieux film de Banksy est sorti en DVD (en Angleterre) le 6 septembre dernier. Amazon UK nous l’a envoyé avec grand plaisir, on vous propose donc notre première vraie chronique d’un film, et en prime un aperçu des bonus du DVD (ils sont très très bons et complètent bien le film).

Une sortie cinéma est prévue en France le 15 décembre prochain sous le nom : Faites le Mur ! ainsi qu’une avant-première au Festival de Deauville.

C’est donc l’histoire de Thierry Guetta, un français expatrié aux Etats-Unis, un homme tout ce qu’il y a de plus banal, qui tient des boutiques de friperie et qui a une passion dévorante, il filme son quotidien de manière compulsive caméra au point.
Sa vie change, le jour où lors d’une réunion de famille il découvre que son cousin est Space Invaders, le street-artist qui a réalisé l’invasion des grandes villes avec ses mosaïques représentant les ennemis du jeu Space Invaders.
Il commence à suivre son artiste de cousin, et progressivement rencontre André, Zevs, Shepard Fairey,…et finalement Banksy !
Il devient d’ailleurs très ami avec Banksy, au point de l’assister personnellement pendant pas mal de ses actions, notamment celle de Disneyland le 11 septembre 2006 (rappel des faits : BBC)

Il accumule des centaines d’heures de vidéo de sorties nocturnes sans trop savoir quoi en faire (le monsieur n’est pas très organisé, il stocke les cassettes anarchiquement)… et donne naissance à Life Remote Control en 2006, film d’une heure et demi, qui ressemble à un zapping frénétique sous cocaïne.


Le documentaire est en bonus de l’édition DVD. Une « lawyer’s cut » de 14 minutes.

Le documentaire ne plait pas à Banksy et il lui propose d’arrêter de filmer pour devenir Street Artist… L’intrigue du film, ou plutôt le documentaire, commence !
Notre héros Thierry Guetta devient la vraie vedette de ce film documentaire, nous ne reverrons quasiment plus les autres street artistes de tout le film, la star maintenant c’est MBW (Mister Brain Washer)…

Note : Plutôt que de vous raconter toute l’histoire on a préféré garder le mystère pour ne pas vous gâcher le spectacle. Cette chronique pourra donc malheureusement être pleinement comprise qu’après avoir vu Exit Through the Gift Shop.
N’hésitez pas à vous le procurer !

Ce documentaire est en fait construit comme un film, parfois on croirait même regarder une fiction tant certains éléments paraissent totalement irréel. Comme par exemple :

  • La passion, ou plutôt le TOC, de Thierry Guetta de filmer tout et n’importe et tout le temps, pour ensuite stocker ces heures de vidéo dans des boites en plastique sans jamais les regarder.
  • Le fait que Thierry Guetta soit le cousin de Space Invaders et qu’à une réunion de famille, le cousin en question se mette à préparer des mosaïques alors que jusque là il avait tenu ça secret
  • La rencontre avec Shepard Fairey.
  • Le final

Le reportage n’est pas un film sur Banksy, bien qu’il tienne d’une certaine manière le rôle du prophète qui ordonne à un disciple pas très doué de suivre la même voie que lui…

Tous ces éléments portent à croire qu’il s’agit en fait d’une sorte de coup monté. Banksy ne manque pas d’humour, il est plutôt futé et suffisamment riche (ses oeuvres se vendent très bien – 100 000 $ pour un pochoir monochrome) pour mettre au point un coup comme celui-ci.

Cela parait plausible, la narration s’arrête fin 2008, leur rencontre date de 2005-2006 et pas mal des faits viennent confirmer la présence du héros à ces moments-là et après tout 4 ou 5  années ne semblent pas excessives pour monter un tel projet, d’autant qu’il a maintenu voir intensifié ses activités artistiques durant cette période.

Banksy n’est pas un artiste très bavard, nous ne saurons donc jamais si ce qu’il nous a proposé dans ce film documentaire a été planifié par ses soins, ou s’il s’agit d’un accident « heureux ».
Banksy peut même être Mister Brain Wash… Tout est possible !

En tout cas, le film est une critique acerbe du marché de l’art, qui finalement, s’intéresse plus à la valeur monétaire de l’ oeuvre qu’à son pouvoir artistique. Et de ce point de vue, c’est totalement réussi.

C’est également un très bon divertissement car le « personnage » de Thierry Guetta est certes maladroit mais également terriblement malin et suffisamment insistant pour toujours parvenir à ses fins… C’est un personnage attachant, auquel on peut s’identifier. Cependant, n’est pas artiste qui veut, vous le verrez, les belles idées c’est bien, mais il faut avoir les moyens artistiques de les réaliser !

Banksy est un artiste engagé artistiquement, et politiquement, nous somme sincèrement convaincu qu’avec ce film Banksy vient de sortir sa meilleure oeuvre !

Nous sommes également convaincu que Banksy apparait à visage découvert à un moment ou un autre du film, les opportunités y sont nombreuses.

Contenu de l’édition DVD (Zone 2 – lisible par tous les lecteurs DVD achetés en Europe) :

    Le film (en VO – sans sous-titres)
    B Movie : Un documentaire de 13 minutes sur Banksy
    La version de 14 minutes de Life Remote Control de Thierry Guetta
    3 scènes coupées
    M.B.W @ Can Festival

    Les goodies
    3 planches format A5 de stickers
    Une carte postale (magnifique)
    Une paire de lunettes 2D inutilisable – Précautions d’emploi : For maximum viewing pleasure simply put on glasses, start DVD and look out the window / Pour un maximum de plaisir, il vous suffit de mettre les lunettes, allumer votre lecteur DVD et à aller regarder par la fenêtre.

Pour prolonger l’expérience, voici quelques références citées dans le film

La cabine téléphonique de Banksy : BBC
L’annonce de l’exposition de MBW de Shepard Fairey : Life is Beautiful

Le site de Bansky
Le site officiel du film

Performance : TAG EN DIRECT les 8 et 9 Mai 2010

Ce week-end, et pour la deuxième fois (la première session avait eu lieu en Mars dernier) s’organise au 108 Avenue de Wagram, dans un immeuble en construction sur lequel a été installé une bâche de près de 2000 m² qui sert de lieu d’exposition,  une performance/ exposition de graffiti.

Au programme les 8 et 9 Mai 2010 :

  • 24 artistes (12 le samedi, et 12 le dimanche) peindront sur la bâche de 11h à 16h.
  • 9 toiles réalisées par les « pionniers » Américains du genre : CES, CRASH, DONDI, JONONE, PHASE 2, QUIK, RAMMELLZEE, SEEN, TOXIC
  • 14 toiles commandées spécialement pour l’exposition par ASH, BANDO, BRONE, FENX, GOZE, HORFE, JAY ONE, LEK, NASCIO, PSYCKOZE, PRO, RCF, SKKI, SWIZ. Dont 7 d’entre elles seront vendues.

L’ensemble des toiles réalisées durant les 3 performances, soit 72 toiles + 7 commandées pour l’exposition,  seront vendues le 18 Novembre 2010 (20h) chez Artcurial au profit de l’association caritative Paris Tout P’tits, qui vient en aide aux enfants des familles démunies.

Ce projet est, notamment, initié par Alain Dominique Gallizia qui était l’instigateur l’année dernière de l’exposition TAG du Grand Palais.

Page de l’event Facebook : http://www.facebook.com/event.php?eid=106793136027639&ref=mf

Dernier happening : 18 et 19 Juin 2010 si vous êtes occupés ce week-end.

Atelier DIY #8 : Light Spray Graffiti – La bombe qui éclaire

Ateliers/Performances :
2 octobre 2010 : Nuit Blanche à Paris – Studio 13/16 du Centre Pompidou
20 Novembre 2010 : Montreuil – Maison Populaire

Après plusieurs mois d’absence les ateliers Do It Yourself reviennent. Nous allons vous montrer comment convertir une bombe de peinture à la LED. Nous en profitons pour vous annoncer que nous avons établi un partenariat sous la forme d’un Sponsoring avec la marque américaine Bear Annihilator pour nos projets liés au Graffiti (on vous en reparlera au moment venu) et nos autres activités.

Comme à notre habitude, nous vous avons fait une vidéo qui détaille toutes les étapes de la fabrication. L’angle de vue est différent, on voit mieux comment faire de cette manière, pour les prochains ateliers on va essayer de multiplier les points de vue, de manière à vous faciliter la tache.

Atelier DIY #8 – Light Spray Graffiti
envoyé par brigadeneurale

Musique : N6 – Digital Badboy (Brigade Neurale : Speechers)

Vous avez surement remarqué que notre logo au « générique »  n’est pas le même que d’habitude, c’est celui de notre division Art au sens large, retenez-le bien, vous le reverrez bientôt !

Les instructions détaillées après le Saut…

Continue reading

27 Mars 2010 – Atelier O.M.N.I @ Square Trousseau

Nous animons dans le cadre des évènements intitulés Au delà du Kiosque, qui consistent à faire bouger les kiosques des squares Parisiens en proposant des rencontres avec des artisans de l’expérimentation, un atelier de fabrication d’O.M.N.I© (Objets Musicaux Non Identifiés) le Samedi 27 Mars dans le kiosque à musique du square Trousseau.

Durant cette journée, nous allons vous proposer, à vous et surtout vos enfants, de fabriquer rapidement et simplement un petit instrument de musique ou un objet qui vous permettra de faire de l’art (qui contient un peu d’électronique, il y aura quelques soudures à faire), ce sera à vous de choisir.
Pour les curieux, nous proposerons une installation autonome composée principalement de matériaux de récupération. Saviez-vous qu’un moteur pouvait produire du son ? Ramenez votre lecteur MP3 avec votre chanson préférée, le rendu vous surprendra !

Vous pourrez découvrir, apprendre et expérimenter de façon ludique, interactive et surtout gratuite, l’électronique dans sa forme la plus simple. Aucune compétence particulière n’est requise, laissez-vous guider.

Les plus ponctuels ou les plus assidus repartiront avec ce qu’ils auront fabriqué, les visiteurs pourront s’amuser avec les installations mises en place en toute liberté.

Au programme :
– Fabrication de machines à bruits
– Fabrication de « machins » vibrants
– Fabrication de choses diverses (n’hésitez pas à ramener un jouet ou un objet de votre choix, on verra ensemble ce qu’on peut en faire)

– Installation « de trucs et de machins »
– Performance collective totalement improvisée

Au delà du Kiosque : Créations Circuitées
Samedi 27 Mars 2010 de 14 à 18h
Kiosque du Square Trousseau – rue Trousseau
75011 PARIS

Métro : Ledru-Rollin ou Bastille

Pour ceux qui ont raté l’atelier, voici le résumé vidéo de ce qui s’est passé